Vous êtes ici

La saison 2015-2016

La saison musicale 2015/2016 est organisée autour de 3 projets musicaux différents : reprises de deux pièces majeures de notre répertoire avec les Carmina Burana et The Armed Man : a Mass for Peace, programme Barbershop.
  

  • Carmina Burana
 
Œuvre mythique, fantastique et universellement connue, du compositeur bavarois Carl Orff (1895-1982), fondée sur 24 poèmes médiévaux tirés d'un recueil appelé Carmina Burana qui signifie littéralement « Poèmes de Buren », en référence au monastère de Benediktbeuern en Bavière, où sont conservés les manuscrits.
 
Carmina Burana se chante en latin, en vieux français, en haut allemand et autres langues mortes. Accessoirement, dans un latin de cuisine, la version longue de cette cantate païenne se décline littéralement ainsi : « Carmina Burana, cantiones profanes cantoribus et choris cantandae comitantibus nimbus instrumentis atque imaginibus magicis. » soit « Chants profanes pour chanteurs [solistes] et chœurs, devant être chantés avec instruments et images magiques ».
 
Les sujets, profanes, dont traite la pièce sont nombreux et universels : la fluctuation constante de la fortune et de la richesse, la nature éphémère de la vie, la joie apportée par le retour du printemps, les plaisirs de l'alcool, la chair, le jeu, la luxure, etc…
 
La structure de cette œuvre pour chœurs, orchestre et solistes vocaux, est fondée sur le concept de la « Roue de la fortune ». Elle tourne à l'intérieur de chaque scène : la joie se transforme en amertume et l'espoir en deuil… Une philosophie de la vie à la manière de « Jean qui rit et Jean qui pleure » avecRegnabo, regno, regnavi, sum sine regno : « Je régnerai, je règne, j'ai régné, je suis sans règne ». Œuvre écrite en 5 tableaux et 25 numéros dont le premier est aussi le dernier ; voilà comment aujourd'hui « O Fortuna » est devenu mondialement célèbre… L’œuvre est présentée ici dans sa version pour orchestre d’harmonie.
 
Deux concerts programmés : dimanche 29 novembre 2015 à 16h00 au Phare à Tournefeuille etdimanche 17 janvier 2016 à 16h00 à la Salle du Lac à Castanet-Tolosan.
 
Chœurs (plus de 200 choristes) :
  • Ensemble Vocal de Castanet-Tolosan, direction Michel Touton
  • A Croche Voix (Toulouse), direction Pierre Espiaut
  • Groupe Vocal Equinoxe (Toulouse), direction Francis Arrouy
  • Chorale de l’Ecole d’Enseignements Artistiques de Tournefeuille, direction Claude Puysségur
 
Solistes vocaux : Audrey Marchal, soprano ; Pierre Espiaut, ténor ; Serge Calmus, baryton.
 
Orchestre : la Société Musicale de Tournefeuille, orchestre d’harmonie qui célèbre en 2015 son 50èmeanniversaire…
 
Direction : Claude Puysségur
 
  • The Armed Man : a Mass for Peace
 
Reprise de cette grande et belle œuvre du gallois Karl Jenkins, qui dénonce les atrocités de la guerre, de toutes les guerres et est dédiée à la mémoire des victimes de la guerre du Kosovo. Bâtie en 13 parties à partir d’un thème français du XVème siècle « On doit craindre l’homme armé », comme une messe traditionnelle, avec des passages proches du grégorien, relayés par des compositions d’origines diverses (islamique, biblique, extrait de l’épopée indienne du Mahabharata, texte de Rudyard Kipling, poème d’un survivant d’Hiroshima…). Au final, elle nous invité à réfléchir sur le siècle précédent, le plus destructeur de l’Histoire mondiale, et nous convie à regarder le nouveau millénaire avec un espoir de paix, dépassant les clivages religieux, politiques et culturels…
 
Concert avec la Banda Municipal de Música de Barakaldo (pays basque espagnol, près de Bilbao)dimanche 29 mai 2016 à 16h00 à L’Escale de Tournefeuille dans le cadre de la saison culturelle de Tournefeuille.
 
Solistes : Anaïs Constans, soprano ; Stéphanie Barreau, contralto ; Serge Calmus, baryton ; Benoît Duc, basse ; Arona N’Diaye Rose dans le rôle du muezzin.
 
Direction : Alberto García.
 
Un premier concert avait réuni ces deux formations en décembre 2014 à Barakaldo dans le cadre du projetTerres d’imaginaire, projet culturel transfrontalier européen mené entre les villes de Tournefeuille et Barakaldo.
 
  • Programme Barbershop

 
L’EVCT aborde pour la première fois de son histoire un répertoire choral particulier : le Barbershop
 
Il s’agit d’un style a cappella d’origine afro-américaine, qui naît chez les barbiers des Etats-Unis au début du XXe siècle, lesquels jouent alors un rôle agrégatif dans cette communauté noire. Les hommes se rencontraient au salon de coiffure, pour un rasage ou une coupe de cheveux, mais aussi pour y chanter des airs improvisés… C'est aussi un style de musique lié au gospel.
 
Caractérisé par quatre parties d'accords consonants, avec un texte principalement homophonique (un seul rythme), ce style est souvent chanté par un quatuor d'hommes. On trouve aussi des quatuors féminins, lessweet adelines, du nom d'une des chansons les plus célèbres du style Barbershop.
 
L'EVCT chantera cependant essentiellement des pièces pour 4 voix mixtes.
 
La mélodie est souvent confiée aux ténors ou aux alti, rarement aux soprani (ce qui est rare en chant choral...).Chaque partie a son propre rôle : en principe, le lead vocal chante la mélodie, une autre voix harmonise sur la mélodie, la basse chante les notes d'harmonie les plus graves et la dernière voix intermédiaire complète l'accord, le tout dans des harmonies avec les notes très près les unes des autres ("close harmony").
 
Les chansons les plus connues dans le genre sont des mélodies datant des années 1910 à 1930, reprises par les formations de jazz.
 
Le style Barbershop fait l'objet de compétitions aux États-Unis et au Canada, notamment organisés par la prestigieuse Barbershop Harmony Society. Si la qualité musicale y est primordiale, l'aspect visuel des chanteurs y est aussi noté et on remarque dans les groupes de style Barbershop une recherche vestimentaire et des attitudes, des mimiques dans la gestuelle, appropriées à des chansons qui parlent d'amour pour beaucoup d'entre elles, souvent d'humour.
 
En France, ce genre est beaucoup moins répandu ; il fait cependant l'objet de quelques formations de chanteurs, mais on trouve de plus en plus des quatuors amateurs d'harmonie…
 
 
 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer